Le mal que nous a fait la commune de Haute Goulaine, aucune meute au monde ne nous l'aurait fait.

pour cadrage

Un certain Mr Joseph Roirand > Les avatars de JR > Assainissement Haute Goulaine > Les Protagonistes > Commune Haute Goulaine

Commune Haute Goulaine



Fautes graves de la commune, "usage de faux", voire "faux"

15/03/2014 lettre ouverte à la commune de Haute Goulaine et à ceux qui refusent de la dénoncer

16/04/2010 réponse à projet scellier

06/04/2010 demande assainissement urgent pour projet scellier

15/03/2010 réponse à demande de dédommagement

La démarche de la commune est classique.

D’abord la lenteur qui use, atout inhérent à toute les administrations, sûrement mis en place par calcul comme premier repoussoir.

Plusieurs courriers d’avant l’événement avec la mention «  excusez-moi du retard ».

Puis la réponse à mon alerte du 07/08/2003 le 18 novembre 2003 c’est-à-dire plus de 3 mois plus tard alors que mes maçons attendent depuis ce temps, ce n’est pas admissible.

La dérobade :

Tout de suite on se précipite sur les ficelles les plus grosses pour dire que toutes les raisons étaient bonnes pour que ce fut comme ça. Bon d’accord ce qui est avancé ne tient pas la route mais ça gagne du temps et on le maintiendra.

Dans le courrier du 18 novembre 2003 on ne voit pas de démarche indiquant qu’une enquête a été faite auprès des riverains de la Bellaudière pour recueillir les doléances.

Depuis ma plainte du 07/08/2003 aucune démarche n’a été faite pour juger de la validité du réseau.

Y a t il d’ailleurs à la mairie une personne qui a surveillé les travaux pour garantir un réseau valide. Certainement que non puisque j’ai été obligé de réclamer pour faire constater l’invalidité de ma desserte. C’est pas très propre tout ça !

La faute professionnelle :

L’ irresponsabilité

Pour ne pas être responsables ils deviennent irresponsables. Le bon sens et l’intérêt de la commune voudraient que le problème soit approfondi, surtout que la réception n’a pas eu lieu. Il faudrait recueillir les éventuelles doléances des riverains pour la réception justement.

Mais le but recherché n’est pas de fournir un ouvrage impeccable aux administrés, mais toujours de ne pas se faire prendre. Voilà ou conduit le mode de gestion actuel des communes, ce n’est qu’une lamentable gestion des « c’est pas nous ».

Pour les bonnes choses « c’est nous », pour les conneries « c’est pas nous ».

Et pour ça ils ne vont pas hésiter à briser, légalement, la vie d’un couple de seniors depuis 10 ans maintenant et ce n’est pas fini.

Quand je reçois la réponse de la mairie le 18 novembre 2003 ils m’annoncent que la réception a eu lieu le 29 octobre 2003. le gâchis est en route.

Ne travaillent pas dans l’intérêt de la commune mais dans leur intérêt, ne pas être pris en faute, comme si ce n’était pas humain.